Tout savoir sur le siphon + recettes

Ma cuisine vient d’héberger un nouveau résident : un siphon pour chantilly et espumas de la marque Mastrad, d’une contenance de 0,5L. Aujourd’hui, je vous propose donc de vous présenter cet objet magique et tant convoité en vous donnant quelques astuces et conseils pour devenir un pro du siphon ;)

Le siphon est utilisé depuis plusieurs années par les cuisiniers professionnels mais il est désormais à notre portée, simples cuisiniers amateurs. Il suffit pour cela de respecter quelques principes de base.

 

livretoutsiphon.jpg

Le choix du siphon
Sa spécialité
- L’un est réservé uniquement aux espumas, mousses et chantilly froides.

- L’autre est réservé aussi bien aux préparations froides qu’aux préparations chaudes (comme le mien). Il est donc tout à fait possible de le placer au bain-marie puisque son corps est entièrement en inox.

Sa taille
- 0.25L (pour 2 à 4 personnes)
- 0.50L (pour 6 à 8 personnes) (c’est celui que j’ai choisi)
- 1L (pour 10 à 12 personnes)

 

livremousseschantillyespumas.jpg


Utilisation et conseils

- Le siphon ne supportant pas les morceaux, toute préparation doit être préalablement passée au mixer et à la passoire, au tamis ou au chinois avant d’être versée dans le siphon. La préparation doit s’approcher de la texture d’un coulis.

– Le siphon doit être rempli au 2/3 maximum.

- Moins la préparation contient de corps gras, plus il faut compenser par un gélifiant naturel d’origine végétale tel que l’agar agar. En effet, le gaz que l’on injecte doit s’appuyer sur la matière, il est donc impossible de sortir une espuma en se basant uniquement sur un jus de légume. De même, préparer une chantilly à l’aide d’une crème liquide à moins de 30% de matières grasses ne donne pas de bons résultats si elle ne contient pas de stabilisant. L’agar-agar est alors un bon moyen de réaliser chantillys et espumas allégées.

- Une fois la préparation prête, fermez le siphon, introduisez la cartouche de gaz dans le porte-cartouche puis vissez. A ce moment, un sifflement retentit, ce qui est tout à fait normal.

- Une fois le gaz injecté et avant chaque utilisation, il est indispensable de secouer le siphon de manière à ce que le gaz se disperse.

- Selon la taille du siphon et la consistance de la préparation, vous aurez besoin d’une à deux cartouches. Une fois que la première cartouche est introduite, ôtez-la et insérez une seconde cartouche puis secouez.

- Les préparations chaudes peuvent être servies immédiatement après avoir injecté le gaz.

- En ce qui concerne les préparations froides, le siphon doit être placé à l’horizontal dans le réfrigérateur, pendant 2 heures minimum.

- Pensez à bien maintenir le siphon à la vertical et à appuyer délicatement sur le levier afin de faire sortir votre préparation.

- Il est conseillé de faire un test sur une assiette avant, afin de ne pas tâcher toute la cuisine ou…vos invités. Une impulsion trop brusque pourrait causer une catastrophe ! ;)

 

- Servez les préparations immédiatement car les émulsions, étant très aériennes et légères, sont éphémères.

 

siphon.jpg

Recettes de base
Le siphon permet de préparer des chantilly classiques, parfumées ou épicées, des mousses, des espumas et des sauces.

 

Les chantilly et/ou mousses
Les chantilly et les mousses sont réalisées à base de crème liquide avec ou sans ajout de gélifiant.

La chantilly classique : mélanger 3/4 de crème liquide à 30% de matière grasse minimum, 1/4 de lait et du sucre glace. Le lait permet d’obtenir une chantilly plus légère et aérienne mais celui-ci est facultatif.

La chantilly et/ou mousse parfumée :
- Mélanger 3/4 de crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec 1/4 de sirop ou d’un autre liquide tel que le thé, le café, un jus de fruits ou de légumes, quelques gouttes d’huiles essentielles, etc.
- Mélanger de la crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec du coulis de fruits ou de légumes, de la gelée ou de la pâte de pistache ou autre.

La chantilly épicée : Mélanger de la crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec l’épice de votre choix. Attention ! L’épice en question doit être moulue finement.

La chantilly au chocolat (excellente au siphon ! ) : recettes ici et .
Il suffit de reprendre les ingrédients des recettes et de les verser dans le siphon puis d’injecter la cartouche de gaz et de le réserver au frais pendant deux heures. Rien de plus simple !

fraisesetchantillychocoausiphon.jpg


livrelesespumas25euros.jpg

Les Espumas

L’espuma (mot catalan signifiant écume) a été inventé par le grand chef espagnol, Ferran Adria, dans son célèbre restaurant « El Bulli ». Ces nouvelles préparations sont à la fois synonyme de légèreté, de modernité et d’esthétisme. Elles flattent la vue et le palais.

L’espuma est une mousse réalisée à base de jus ou de purée de fruits ou de légumes additionnée de gélifiant mais il est également possible d’y incorporer de la crème liquide. Si vous utilisez cette dernière entière (à 30% MG), il est inutile d’y ajouter un gélifiant mais si vous l’utilisez allégée, il est préférable d’en mettre un peu.

♦ Pour 1 litre de jus ou de purée de fruits ou de légumes, compter 3 à 4g d’agar-agar, sachant que moins la préparation de base est grasse, plus vous devez compenser avec un gélifiant. Et de même, plus elle est aqueuse, plus vous devez ajouter de gélifiant.

espumaframboisestide.jpg
Espuma tiède de framboises au jasmin

25cl de thé au jasmin
250g de coulis de framboises

Faites bouillir l’eau, infusez le thé au jasmin puis incorporez l’agar-agar. Faites bouillir quelques secondes afin d’activer les propriétés de l’agar-agar. Ajoutez le coulis de framboises, mélangez et versez dans le siphon. Introduisez une cartouche de gaz, secouez. Réservez au réfrigérateur pendant 2 heures minimum avant de servir sur des dés de fruits par exemple (ici, sur des dés de melon).

 

espumadechvre.jpg
Espuma de chèvre frais

15cl de crème liquide
300g de chèvre frais (type Chavroux)
1 filet d’huile d’olive
Poivre
Sel selon vos goûts (facultatif car le chèvre est déjà assez salé)

Ciboulette pour la déco

Mixez le tout longuement puis passez au chinois et versez dans le siphon. Réservez au frais après avoir incorporé la cartouche de gaz. Servez au bout de 2 heures minimum accompagné de figues, d’une salade verte ou sur une tartine de pain grillé.

livreespumaschantilly.gif livreespumas.jpg

Il est préférable de jouer sur l’aspect mousseux en l’associant à des textures croquantes ou croustillantes. Ces préparations peuvent être servies dans des verrines et décorées d’oléagineux, de fruits secs, d’herbes, de morceaux de fruits ou de légumes frais, etc. Elles peuvent également être servies sur des tranches de pain, sur des fruits ou des légumes, sur une part de gâteau ou un moelleux au chocolat individuel par exemple ;)

Vous pourrez trouver les siphons Mastrad 0,5L sur le site Dateka.

Cake moelleux au chocolat, fruits secs et pralines

cakedhiverchoco.jpg

Pour ce cake du mercredi hyper moelleux et plein de saveurs, j’ai utilisé la base du fameux « cake d’hiver » de mon oncle auquel j’ai apporté mes propres modifications :

1. Une partie de la farine a été remplacée par du cacao amer.
2. Le beurre a été remplacé par un yaourt nature (B.A), de l’huile d’olive et de la purée de noisette.
3. Certains fruits secs ont été remplacés par d’autres et des écorces d’oranges confites ainsi que des pralines ont été ajoutées.

Ingrédients
4 oeufs
125g de sucre roux
(la recette originale en comporte 250g mais je trouve ça énorme)
1 pincée de sel
1cs d’eau de fleur d’oranger
1 yaourt nature (125g)
35g de purée de noisettes
40ml d’huile d’olive
200g de farine semi-complète
50g de cacao amer
1/2 sachet de levure chimique
1cc d’un mélange de 4 ou 5 épices
(ou d’épices à pain d’épices)
50g de noix
50g d’amandes entières
(ou 100g de noix si vous ne mettez pas d’amandes)
50g de cranberries séchées (à la place des raisins secs)
40g d’abricots secs
Ecorces d’oranges confites
(j’en ai mis la moitié d’une poignée)
Pralines (une bonne poignée)
Décoration : pralines ou autre

Préparation
Préchauffez le four à 180°C.
Battez les oeufs entiers avec le sucre et la pincée de sel jusqu’à ce que le mélange double de volume.
Ajoutez l’eau de fleur d’oranger, le yaourt, l’huile d’olive et la purée de noisettes et mélangez bien.
Versez la farine, le cacao, la levure et les épices et mélangez à nouveau.
Incorporez enfin les fruits secs, les oléagineux, les écorces d’oranges confites et les pralines.
Mélangez, versez la pâte dans un moule à cake, parsemez le dessus de pralines et faites cuire pendant 40 à 45 minutes environ.

Une vraie merveille !

Conseils
- Si vous préférez mettre du beurre, il en faut 200g mais dans ce cas supprimez le yaourt, l’huile et la purée de noisettes.

- Vous pouvez remplacer la purée de noisettes par 35ml d’huile.

- Si vous préférez un cake nature, remplacez les 50g de cacao par de la farine.
- Vous pouvez utiliser les fruits secs et oléagineux qui vous plairont.

Dans le même esprit
Moelleux au chocolat, fraises confites et pâte Karamba façon “Bellevue”

Cake d’automne (de Cléa)

Muffins des mille et une nuits (pistaches, dattes, amandes, miel, fleur d’oranger et orange)

Muffins aux figues et aux cranberries

Muffins aux fraises et écorces d’oranges confites & aux 2 chocolats

Muffins aux saveurs d’automne, coeur de prune (flocons d’avoine, lait d’avoine, noisettes, miel de châtaignier)

Pain d’épices (sans oeufs)

 

Moelleux aux amandes, coeur coulant d’églantine

La confiture d’églantine (sans sucres ajoutés pour moi) est une pure merveille ! Sa saveur douce et légèrement acidulée fait penser à un mélange de pommes, d’abricots associés à un agrume…une vraie explosion de saveurs !

 

moelleuxamandescoeurdglantine.jpg
Le moelleux et les fleurs d’églantier


Ingrédients (pour 4 à 6 moelleux selon la taille de vos moules)
1 oeuf
80g de sucre glace (ou moitié sucre glace, moitié sucre blanc ou roux)
75g de poudre d’amandes
25g de farine
50g de beurre
50g de crème liquide (ou 100g en remplacement du beurre)
Confiture d’églantine

Préparation
Battez l’oeuf avec le sucre. Incorporez la poudre d’amandes et la farine. Mélangez.
Ajoutez la crème liquide puis le beurre fondu. Mélangez à nouveau.
Versez la pâte dans des moules à muffins puis versez une bonne cuillère à café de confiture d’églantine au centre de chaque moelleux mais sur la pâte (la confiture ira se nicher dans le centre pendant la cuisson).
Faites cuire 10 à 12 minutes, à 180°C.

Dans le même style :
Les financiers

 

cynorhodon2glantier.jpg

Baie d’églantier (cynorhodon)

cynorhodonfruitsintrieur.jpg
A l’intérieur, se trouvent les grains, non comestibles

Biscuits à la châtaigne, noisette et pépites de chocolat au café

Farine de châtaigne, quand tu nous (me) tiens…
Cette fois, je l’ai associée à de la noisette et du café (pépites de chocolat au café) et je peux vous assurer que ces saveurs se marient à merveille !

sablschtaignenoisetteschocoaucaf.jpg


Ingrédients
100g de farine blanche
(ou sans gluten pour les intolérants au gluten)
100g de farine de châtaigne
50g de purée de noisettes
50ml d’huile (ou 50g de beurre mou)
50ml de lait de vache ou végétal (j’ai utilisé du lait de soja mais avec du lait d’amande ou d’avoine, ça devrait être encore meilleur)
Chocolat au café

Préparation
Mélangez les farines avec l’huile et la purée de noisettes. Sablez puis ajoutez peu à peu le lait. Incorporez enfin le chocolat au café coupé en petits morceaux.
Formez une boule et réservez au froid 15 à 30 minutes. La pâte sera plus facile à manipuler.

Préchauffez le four à 180°C.
Etalez la pâte et découpez des formes à l’emporte-pièce ou formez des boules et aplatissez-les à la main, sur la plaque, comme pour des cookies.
Enfournez pour 12 à 15 minutes.

Conseils
- Je n’ai pas mis de sucre car je trouve la farine de châtaigne assez sucrée naturellement mais si vous préférez en mettre, 50g de sucre (roux) suffiront.
- A la place du lait, vous pouvez mettre un oeuf.

 

Moelleux au chocolat, fraises confites et pâte karamba façon « Bellevue »

Pour ce gâteau, je suis partie du gâteau « Bellevue » de C. Felder auquel j’ai remplacé la poudre d’amandes par de la poudre de noisettes, le sucre blanc par du sucre de canne et du sirop d’agave puis j’ai ajouté des fraises confites à la pâte ainsi que de la pâte Karamba (voir la photo plus bas) que j’ai déniché dans une petite épicerie fine près de chez moi (ils ont même de la pâte de réglisse de la même marque qui est également un délice).
La pâte Karamba, qui est utilisée par des professionnels du métier (j’ai lu ça sur le net) est en fait une pâte de carambar mais étant donné que ce n’est pas la maison Carambar qui la fabrique et la commercialise, le nom ne pouvait être « pâte de carambar ».
Elle est succulente et a exactement le même goût que les fameux carambar sans la gélatine qu’ils contiennent.


bellevuefraiseskaramba.jpg

ptekaramba.jpg

Ingrédients
4 oeufs
125g de chocolat (j’ai mis du 64% de cacao)
2 cs de lait de noisettes 
10 cl de crème liquide (ici, allégée)
1 cs de farine
50 g de poudre de noisettes (au lieu de la poudre d’amandes)
45g de sucre de canne
25g de sirop d’agave (à défaut, mettez 50g de sucre de canne ou autre)
1cs de pâte Karamba
Fraises confites

Préparation
Préchauffez le four à 180°C.
Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes.
Faites chauffer le lait et la crème liquide puis versez sur le chocolat cassé en morceaux. Laissez-le fondre 5 minutes et mélangez jusqu’à obtenir un mélange bien lisse.
Ajoutez les jaunes d’oeufs un à un, puis le sirop d’agave, la pâte Karamba, le sucre, la farine et la poudre de noisettes tout en remuant.
Battez les blancs en neige ferme en y ajoutant progressivement le sucre roux. Incorporez délicatement les blancs en neige à la préparation chocolatée.
Incorporez enfin les fraises confites.
Beurrez et farinez un moule de 24 cm de diamètre.
Versez la pâte dans le moule puis enfournez pour environ 30 minutes.
A la sortie du four, démoulez le gâteau sur une grille puis laissez-le refroidir.

 

Conseils :
- Vous pouvez remplacer les fraises confites par des fraises séchées ou pourquoi pas par des fraises tagada pour un gâteau 100% régressif ! ;)

- A la place de la pâte Karamba, vous pouvez faire fondre des bâtons de carambar classiques dans les 10cl de crème liquide.

bellevuefraiseskaramba2.jpg

 

Crème de caramel au beurre salé façon « Salidou »

Un délice ! Quand j’ai goûté au Salidou, j’ai cherché la recette partout en vain… La crème était soit trop épaisse, soit trop liquide, j’ai donc fait un mélange de plusieurs recettes et… c’est tout bon ! Une pure merveille !

 

salidou.jpg

 

 

Ingrédients
200g de sucre (de la vergeoise ou du sucre roux de canne)
30ml d’eau
50g de beurre demi-sel
10cl de crème liquide ou de crème fraîche

Préparation
Faites fondre le sucre avec l’eau. Laissez bouillir quelques minutes puis éteignez le caramel en ajoutant le beurre en petit dés (attention ça éclabousse), mélangez puis ajoutez la crème liquide.
La crème ne doit pas être trop liquide. Si elle l’est, faites-la cuire environ 3 minutes en remuant sans cesse.
Mettez en pot, laissez refroidir et conservez au réfrigérateur.

Cette crème se conserve très bien un mois au réfrigérateur.

Cake d’automne

J’ai trouvé cette recette par hasard sur le site de Cléa et comme il me restait pas mal de potimarron, j’ai tenté le coup !
Je n’avais jamais essayé de recette sucrée avec du potimarron (ni aucun autre légume) mais là, je peux vous assurer que c’est un délice ! En fait, ça a plutôt le goût d’un gâteau à la noisette. Pour preuve, personne ne s’est aperçu de la supercherie ! :) Eh oui ! Il y a du potiron dans ce cake et il a bien été englouti (pourtant, M. Gourmandises n’aime le potimarron… ;) ) ! Jy ‘ai même ajouté des brisures de marrons glacés !

cakedautomne.jpg

Ingrédients
200g de potimarron ou de courge, sans la peau, cuit(e) et réduit(e) en purée (j’ai mis du potiron)
2 oeufs
10cl d’huile végétale
(j’ai mis moitié huile de tournesol et moitié huile d’olive, on ne ressent pas le goût de l’olive, c’est excellent ! )
100g de poudre de noisettes
1,5 cc de cannelle
(je l’ai remplacé par de l’anis en poudre à cause du mari ! Le potiron et les marrons sont bien passés mais avec de la cannelle, faut pas exagérer quand même, le pauvre ! :) )
1/2 cc de gingembre
1 pincée de sel
90g de sucre roux de canne
175g de farine (ou sans gluten pour les intolérants au gluten)
1/2 sachet de levure
1/2 cc de bicarbonate
Brisures de marrons glacés

Préparation
Préchauffez le four à 150°.
Mélangez au batteur les différents ingrédients, dans l’ordre, en mélangeant bien à chaque ingrédient.
Versez dans un moule à cake recouvert de papier cuisson.
Enfournez pour 1h10 environ.
Laissez refroidir sur une grille.

Conseil : ce gâteau se conserve très bien une fois emballé. On peut également le congeler.

 

Muffins aux saveurs d’automne, coeur de prune

Voici ma recette de muffins pour le Muffins monday #11. Le thème étant l’automne, j’ai été très inspirée car j’aime beaucoup toutes ses saveurs qui rappellent l’automne ! De plus, j’ai fait de la confiture de prunes ce week-end, ce qui m’a donné envie de faire des petits gâteaux sympas.
Petite précision, ces muffins ne contiennent pas d’oeufs mais du lait…végétal ! Idéal pour les allergiques…

Préparation : 10 minutes / Cuisson : 25 minutes
muffinsdautomne.jpg

Ingrédients
100g de farine
25g de flocons d’avoine
25g de poudre de noisettes
50g de sucre (roux, vergeoise ou blanc)
25g de miel de châtaignier
50g de beurre
50ml d’huile de noix
100ml de lait d’avoine
1cc de levure chimique
Confiture de prune (ou 1/2 prune par muffins)

Préparation
Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, versez tous les ingrédients solides (la farine, les flocons d’avoine, la poudre de noisettes, le sucre et la levure).
Faites un puits et ajoutez le beurre ramolli, le miel et l’huile de noix. Mélangez doucement. Ne mélangez pas trop, c’est ce qui permet aux muffins de garder leur texture unique.
Incorporez peu à peu le lait d’avoine sans trop mélanger la pâte (il doit y avoir de petits grumeaux).
Remplissez vos moules à muffins de deux cuillères à soupe pâte, déposez 1 cc de confiture de prunes (ou d’1/2 prune) puis recouvrez d’un peu de pâte.
Faites cuire 25 minutes environ.

Résultat : Ces muffins sont moelleux à souhait et tout plein de saveurs ! J’adopte cette nouvelle invention ! :)

muffinsdautomnecoupe.jpg

 


Si vous voulez participer au muffins monday, cliquez sur le logo ci-dessous.

logomuffinsmonday.jpg

Cookies aux noisettes et aux éclats de caramel

Je détiens la base de cette recette depuis l’adolescence. Ces cookies, même simples, raviront vos palais.

Pour 25 à 30 cookies

cookiesnoisettescaramel2.jpg

Préparation : 10 minutes / Cuisson : environ 10 minutes

Ingrédients
1 oeuf
75g de sucre en poudre
100g de cassonade (ou sucre roux)
(J’en mets parfois un peu moins)
115g de beurre (doux ou demi-sel)
225g de farine
1cc de levure chimique (ou 1/2cc de levure + 1/2cc de bicarbonate)
1/2cc de sel
1cc d’extrait de vanille
Noisettes
Caramels (mous ou durs, à vous de voir)

Préparation
Préchauffez le four à 170°C.
Dans une terrine, versez la farine et la levure et mélangez bien.
Dans une seconde terrine, travaillez le beurre en pommade avec le sucre.
Ajoutez l’oeuf, le sel et la vanille puis mélangez bien cette pâte.
Ajoutez
le mélange farine/levure. Mélangez bien.
Incorporez les noisettes et les morceaux de caramels
.
Prenez l’équivalent d’une bonne cuillère à café de pâte par cookie (environ 20 à 25g de pâte par cookie) et formez-les à la main.
Faites cuire environ
10 minutes (à voir selon les fours. 8 minutes suffisent parfois).
Les cookies seront très mous à la sortie du four mais durciront légèrement en refroidissant.

Cookies aux noisettes

Je détiens la base de cette recette depuis l’adolescence. Ces cookies, même simples, raviront vos palais.

Pour 25 à 30 cookies

cookiesnoisettes2.jpg
Préparation : 10 minutes / Cuisson : environ 10 minutes


Ingrédients
1 oeuf
75g de sucre en poudre
100g de cassonade (ou sucre roux)
(J’en mets parfois un peu moins)
115g de beurre (doux ou demi-sel)
175g de farine
50g de noisettes en poudre
1cc de levure chimique (ou 1/2cc de levure + 1/2cc de bicarbonate)
1/2cc de sel
1cc d’extrait de vanille
Noisettes

Préparation
Préchauffez le four à 170°C.
Dans une terrine, versez la farine, la poudre de noisettes et la levure et mélangez bien.
Dans une seconde terrine, travaillez le beurre en pommade avec le sucre.
Ajoutez l’oeuf, le sel et la vanille puis mélangez bien cette pâte.
Ajoutez
le mélange farine/levure. Mélangez bien.
Incorporez les noisettes
. Mélangez.
Prenez l’équivalent d’une bonne cuillère à café de pâte par cookie (environ 20 à 25g de pâte par cookie) et formez-les à la main.
Faites cuire environ
10 minutes (à voir selon les fours).
Les cookies seront très mous à la sortie du four mais durciront légèrement en refroidissant.

 

12

Les Recettes "sans" de P'ti... |
sion |
lesrecettesdemaxtokenda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les petites recettes de Missti
| Spécialités portugaises
| Nourritures Terrestres