Mousse au chocolat ultra légère

Cette mousse au chocolat est très légère car en plus de ne contenir ni jaunes d’oeufs, ni beurre, elle ne contient pas de crème non plus. Un vrai bonheur pour les papilles des chocolat addict ;)

Du chocolat noir et des blancs d’oeufs montés en neige et le tour est joué !

mousseaux2chocolatsultralgre.jpg

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes environ)
200g de chocolat noir (ou un mélange de chocolat noir et de chocolat au lait)
7 blancs d’oeufs (voire 8 si les oeufs sont petits)

Préparation
Faites fondre le chocolat.
Montez les blancs en neige avec une pincée de sel.
Versez le chocolat fondu sur les blancs montés en neige (ne pas faire l’inverse) et mélangez doucement avec une spatule.
Réservez au frais pendant 2 à 3 heures et servez.

Vous pouvez y ajouter des zestes d’orange, de citron ou autre ou un peu d’extrait de café.

Que faire avec les jaunes d’oeufs restants : des sablés, une pâte sablée, une brioche filante, une crème anglaise, une crème pâtissière, une crème dessert au chocolat extra noir, du lemon curd

Fondant choco-coco et sa chantilly aux fruits des bois et à la vanille

Ce gâteau très « girly » a fait office de gâteau d’anniveraire pour les 8 ans de la nièce de mon mari. Il est très simple et très rapide à réaliser.
Si vous n’avez pas de confiture aux fruits des bois et à la vanille (celle-ci est faite maison), variez les goûts en utilisant une confiture de framboises, de fraises ou d’autres fruits, autres que les fruits rouges.

 

fondantcocochocojasmine.jpg

fondantcocochocojasminepart.jpg

 

Ingrédients
Le fondant
250g de chocolat noir
20cl de lait de coco
5cl de lait
125g de sucre de canne
7 jaunes d’œufs
5 blancs d’œufs
1 pincée de sel

La chantilly
40cl de crème liquide entière
2cs pleines de confiture de fruits des bois à la vanille (maison)


Préparation
Le fondant
Préchauffez le four à 180°C.
Faites fondre le chocolat avec les laits.
Battez les jaunes d’œufs avec le sucre. Incorporez le chocolat fondu au mélange.
Montez les blancs en neige et incorporez-les à la préparation.
Beurrez un moule et versez-y la pâte.
Enfournez pendant 20 à 25 minutes.
Laissez refroidir sur une grille.

La chantilly
Préparez la crème chantilly comme indiqué ici (sans ajouter de sucre car la confiture est déjà sucrée) et incorporez la confiture vers la fin de la montée.
Recouvrez le fondant au chocolat refroidi de cette chantilly,
décorez et réservez au frais.

Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des amaretti, des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes, des madeleines au chocolat-noisette sans jaunes, des meringues, des îles flottantes…

 

Dans le même style :

gteauannivjajapart.jpgMoelleux au chocolat inspiré de Laurence Salomon recouvert de chantilly au pralin

moelleuxchocopistachesetcoulisdeframboise2lsalomon.jpg Moelleux choco-pistache et son coulis de framboises vanillé (inspiré de L. salomon)

coeurchocoglac.jpgExtra fondant au chocolat
fondantchoco8oeufscopie.jpg Fondant au chocolat
fondant2.jpg Fondant au chocolat (avec farine)
fondantchocopoireschantillypralinentier.jpg Fondant choco-caramel aux poires, chantilly au pralin

gteaujasmine2.jpg Gâteau au chocolat fourré d’une crème au parfum exotique et aux framboises
gteauchocoframboisesmresannivaminejaja.jpg Gâteau au chocolat, framboises et mûres et son croquant au chocolat et au riz soufflé

Tout savoir sur le siphon + recettes

Ma cuisine vient d’héberger un nouveau résident : un siphon pour chantilly et espumas de la marque Mastrad, d’une contenance de 0,5L. Aujourd’hui, je vous propose donc de vous présenter cet objet magique et tant convoité en vous donnant quelques astuces et conseils pour devenir un pro du siphon ;)

Le siphon est utilisé depuis plusieurs années par les cuisiniers professionnels mais il est désormais à notre portée, simples cuisiniers amateurs. Il suffit pour cela de respecter quelques principes de base.

 

livretoutsiphon.jpg

Le choix du siphon
Sa spécialité
- L’un est réservé uniquement aux espumas, mousses et chantilly froides.

- L’autre est réservé aussi bien aux préparations froides qu’aux préparations chaudes (comme le mien). Il est donc tout à fait possible de le placer au bain-marie puisque son corps est entièrement en inox.

Sa taille
- 0.25L (pour 2 à 4 personnes)
- 0.50L (pour 6 à 8 personnes) (c’est celui que j’ai choisi)
- 1L (pour 10 à 12 personnes)

 

livremousseschantillyespumas.jpg


Utilisation et conseils

- Le siphon ne supportant pas les morceaux, toute préparation doit être préalablement passée au mixer et à la passoire, au tamis ou au chinois avant d’être versée dans le siphon. La préparation doit s’approcher de la texture d’un coulis.

– Le siphon doit être rempli au 2/3 maximum.

- Moins la préparation contient de corps gras, plus il faut compenser par un gélifiant naturel d’origine végétale tel que l’agar agar. En effet, le gaz que l’on injecte doit s’appuyer sur la matière, il est donc impossible de sortir une espuma en se basant uniquement sur un jus de légume. De même, préparer une chantilly à l’aide d’une crème liquide à moins de 30% de matières grasses ne donne pas de bons résultats si elle ne contient pas de stabilisant. L’agar-agar est alors un bon moyen de réaliser chantillys et espumas allégées.

- Une fois la préparation prête, fermez le siphon, introduisez la cartouche de gaz dans le porte-cartouche puis vissez. A ce moment, un sifflement retentit, ce qui est tout à fait normal.

- Une fois le gaz injecté et avant chaque utilisation, il est indispensable de secouer le siphon de manière à ce que le gaz se disperse.

- Selon la taille du siphon et la consistance de la préparation, vous aurez besoin d’une à deux cartouches. Une fois que la première cartouche est introduite, ôtez-la et insérez une seconde cartouche puis secouez.

- Les préparations chaudes peuvent être servies immédiatement après avoir injecté le gaz.

- En ce qui concerne les préparations froides, le siphon doit être placé à l’horizontal dans le réfrigérateur, pendant 2 heures minimum.

- Pensez à bien maintenir le siphon à la vertical et à appuyer délicatement sur le levier afin de faire sortir votre préparation.

- Il est conseillé de faire un test sur une assiette avant, afin de ne pas tâcher toute la cuisine ou…vos invités. Une impulsion trop brusque pourrait causer une catastrophe ! ;)

 

- Servez les préparations immédiatement car les émulsions, étant très aériennes et légères, sont éphémères.

 

siphon.jpg

Recettes de base
Le siphon permet de préparer des chantilly classiques, parfumées ou épicées, des mousses, des espumas et des sauces.

 

Les chantilly et/ou mousses
Les chantilly et les mousses sont réalisées à base de crème liquide avec ou sans ajout de gélifiant.

La chantilly classique : mélanger 3/4 de crème liquide à 30% de matière grasse minimum, 1/4 de lait et du sucre glace. Le lait permet d’obtenir une chantilly plus légère et aérienne mais celui-ci est facultatif.

La chantilly et/ou mousse parfumée :
- Mélanger 3/4 de crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec 1/4 de sirop ou d’un autre liquide tel que le thé, le café, un jus de fruits ou de légumes, quelques gouttes d’huiles essentielles, etc.
- Mélanger de la crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec du coulis de fruits ou de légumes, de la gelée ou de la pâte de pistache ou autre.

La chantilly épicée : Mélanger de la crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec l’épice de votre choix. Attention ! L’épice en question doit être moulue finement.

La chantilly au chocolat (excellente au siphon ! ) : recettes ici et .
Il suffit de reprendre les ingrédients des recettes et de les verser dans le siphon puis d’injecter la cartouche de gaz et de le réserver au frais pendant deux heures. Rien de plus simple !

fraisesetchantillychocoausiphon.jpg


livrelesespumas25euros.jpg

Les Espumas

L’espuma (mot catalan signifiant écume) a été inventé par le grand chef espagnol, Ferran Adria, dans son célèbre restaurant « El Bulli ». Ces nouvelles préparations sont à la fois synonyme de légèreté, de modernité et d’esthétisme. Elles flattent la vue et le palais.

L’espuma est une mousse réalisée à base de jus ou de purée de fruits ou de légumes additionnée de gélifiant mais il est également possible d’y incorporer de la crème liquide. Si vous utilisez cette dernière entière (à 30% MG), il est inutile d’y ajouter un gélifiant mais si vous l’utilisez allégée, il est préférable d’en mettre un peu.

♦ Pour 1 litre de jus ou de purée de fruits ou de légumes, compter 3 à 4g d’agar-agar, sachant que moins la préparation de base est grasse, plus vous devez compenser avec un gélifiant. Et de même, plus elle est aqueuse, plus vous devez ajouter de gélifiant.

espumaframboisestide.jpg
Espuma tiède de framboises au jasmin

25cl de thé au jasmin
250g de coulis de framboises

Faites bouillir l’eau, infusez le thé au jasmin puis incorporez l’agar-agar. Faites bouillir quelques secondes afin d’activer les propriétés de l’agar-agar. Ajoutez le coulis de framboises, mélangez et versez dans le siphon. Introduisez une cartouche de gaz, secouez. Réservez au réfrigérateur pendant 2 heures minimum avant de servir sur des dés de fruits par exemple (ici, sur des dés de melon).

 

espumadechvre.jpg
Espuma de chèvre frais

15cl de crème liquide
300g de chèvre frais (type Chavroux)
1 filet d’huile d’olive
Poivre
Sel selon vos goûts (facultatif car le chèvre est déjà assez salé)

Ciboulette pour la déco

Mixez le tout longuement puis passez au chinois et versez dans le siphon. Réservez au frais après avoir incorporé la cartouche de gaz. Servez au bout de 2 heures minimum accompagné de figues, d’une salade verte ou sur une tartine de pain grillé.

livreespumaschantilly.gif livreespumas.jpg

Il est préférable de jouer sur l’aspect mousseux en l’associant à des textures croquantes ou croustillantes. Ces préparations peuvent être servies dans des verrines et décorées d’oléagineux, de fruits secs, d’herbes, de morceaux de fruits ou de légumes frais, etc. Elles peuvent également être servies sur des tranches de pain, sur des fruits ou des légumes, sur une part de gâteau ou un moelleux au chocolat individuel par exemple ;)

Vous pourrez trouver les siphons Mastrad 0,5L sur le site Dateka.

Glace au citron vert et gingembre confit

Citron vert-gingembre, quel délicieux mariage ! Cette glace bien fraîche de par ses saveurs acidulées et piquantes à la fois grâce au gingembre, date du mois d’août lorsque la canicule était au rendez-vous.
Frissons garantis ! ;)

 

glacecitronvertgingembreconfit.jpg

 

Ingrédients
50cl de lait (entier c’est mieux)
6 jaunes d’oeufs
100g de sucre (plus ou moins selon vos goûts)
Le jus et le zeste d’un citron vert
20g de gingembre confit coupé en petits morceaux

Préparation
Procédez comme pour une crème anglaise :
1. Faites bouillir le lait.
2. Dans une terrine, battez les jaunes d’oeufs avec le sucre puis versez peu à peu le lait bouillant dessus. Mélangez puis recuire le tout dans une casserole propre sans cesser de remuer. La crème doit épaissir peu à peu et doit napper le dos de la cuillère.
Attention, elle ne doit pas bouillir !!! Elle serait ratée ! Au cas où cela arrivait, passez-la quelques minutes au mixer puis à la passoire.
Si vous possédez un thermomètre, éteignez le feu à 85°C.
3. Laissez refroidir (quelques heures ou même toute une nuit) puis incorporez le jus et les zestes de citron vert. Mélangez.
4. Turbinez ou mettez cette crème en sorbetière pendant 20 à 30 minutes. Vous ajouterez les morceaux de gingembre confit 5 à 10 minutes avant la fin de la prise.
A sa sortie, la glace serait très souple, il convient donc de la mettre dans un bac et de la réserver au congélateur quelques heures afin qu’elle durcisse (mais ce n’est pas obligatoire, elle est très bonne même comme ça ! ).

Variante
Pour une glace allégée, utilisez du fromage blanc ou un mélange de fromage blanc et de crème fleurette ou de crème fraîche à la place de la crème anglaise. C’est également très bon et de plus, très rapide à réaliser !


Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes d’oeufs, des madeleines au chocolat-noisettes sans jaunes d’oeufs, des meringues, des îles flottantes…

D’autres recettes de glaces et desserts glacés ? C’est ici.


Glace au caramel au beurre salé et éclats de caramel

Durant nos vacances dans les Hautes-Alpes, près de Briançon, j’ai goûté une glace au caramel au beurre salé et je savais qu’il fallait que j’en refasse une fois rentrés à la maison ;)
C’est un vrai bonheur ce parfum ! Personnellement, j’y ai rajouté quelques morceaux de caramel au beurre salé pour le côté croquant.

glacecaramel.jpg

 

 

Ingrédients
50cl de lait
(entier c’est mieux)
6 jaunes d’oeufs
25 g de sucre (je n’en mets que 25g car le caramel est déjà sucré)
150g de crème caramel au beurre salé façon Salidou (voire plus)
8 à 10 caramels mous au beurre salé

Préparation

Procédez comme pour une crème anglaise :
1. Faites bouillir le lait.
2. Dans une terrine, battez les jaunes d’oeufs avec le sucre puis versez peu à peu le lait bouillant dessus. Mélangez puis recuire le tout dans une casserole propre sans cesser de remuer. La crème doit épaissir peu à peu et doit napper le dos de la cuillère.

Attention, elle ne doit pas bouillir !!! Elle serait ratée ! Au cas où cela arrivait, passez-la quelques minutes au mixer puis à la passoire.
Si vous possédez un thermomètre, éteignez le feu à 85°C.
3. Laissez refroidir (quelques heures ou même toute une nuit) puis incorporez la
crème caramel au beurre salé façon Salidou et mélangez bien (ou passez au mixeur).
4. Turbinez ou mettez cette crème en sorbetière pendant 20 à 30 minutes. Vous ajouterez les morceaux de
caramels mous au beurre salé 5 à 10 minutes avant la fin de la prise.
A sa sortie, la glace serait très souple, il convient donc de la mettre dans un bac et de la réserver au congélateur quelques heures afin qu’elle durcisse (mais ce n’est pas obligatoire, elle est très bonne même comme ça ! ).

Variante :
Pour une glace allégée, utilisez du fromage blanc à la place de la crème anglaise (soit 500g de fromage blanc pour 150 à 200g de crème caramel au beurre salé). C’est également très bon et de plus, très rapide à réaliser !

Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes, des madeleines au chocolat-noisette sans jaunes, des meringues, des îles flottantes…

D’autres recettes de glaces et desserts glacés ? C’est ici.

 

 

lameije.jpg
La Meije (3983m), Hautes-Alpes (05)

dscf2618.jpg

dscf2595.jpg

serrepononarbrebateau.jpg
Le lac de Serre-Ponçon (Hautes-Alpes) (C’est ici que j’ai goûté à cette fameuse glace ;) )

 

 

Glace à la vanille (de Gaston Lenôtre)

Voici la recette de la délicieuse glace à la vanille de Monsieur Lenôtre. Une vraie merveille même si la photo n’est pas flatteuse !

glacevanille.jpg

Glace à la vanille (de Gaston Lenôtre) dans Glace vanille glace-vanille-pecan-caramel-salé-224x300

Recette ici ;)


Ingrédients (pour 10 boules environ)

50cl de lait
(entier c’est mieux)

1 gousse de vanille (bourbon pour moi et en provenance directe de Madagascar ! Merci Juliette et Pascale ! )
6 jaunes d’oeufs
150 g de sucre (je mets seulement 100g de sucre de canne)
25cl de crème fleurette entière

Préparation
Procédez comme pour une crème anglaise :
1. Faites bouillir le lait avec la vanille.

2. Dans une terrine, battez les jaunes d’oeufs avec le sucre puis versez peu à peu le lait bouillant dessus. Mélangez puis recuire le tout dans une casserole propre sans cesser de remuer. La crème doit épaissir peu à peu et doit napper le dos de la cuillère.
Attention, elle ne doit pas bouillir !!! Elle serait ratée ! Au cas où cela arrivait, passez-la quelques minutes au mixer puis à la passoire.
Si vous possédez un thermomètre, éteignez le feu à 85°C.

3. Hors du feu, incorporez la crème fleurette.

4. Passez au chinois (ou à la passoire) afin d’éliminer les éventuels germes de jaunes d’oeufs.

5. Laissez refroidir (quelques minutes ou même toute une nuit, ce que j’ai fait) et turbinez ou mettez cette crème en sorbetière pendant 20 à 30 minutes.
A sa sortie, la glace serait très souple, il convient donc de la mettre dans un bac et de la réserver au congélateur quelques heures afin qu’elle durcisse (mais ce n’est pas obligatoire, elle est très bonne même comme ça ! ).

Conseils
Stabilisateur : Je n’ai pas utilisé de stabilisateur qui permet à la glace d’être plus moelleuse à la sortie du congélateur donc si comme moi, vous n’en mettez pas, gardez votre bac à température ambiante 10 à 15 minutes avant de servir ou 30 minutes avant si vous le mettez au réfrigérateur.

Sans crème fleurette : Il est tout à fait possible de faire une glace à la vanille en utilisant seulement une crème anglaise, donc sans y ajouter de crème fleurette. Elle sera toute aussi délicieuse mais un tout petit peu moins onctueuse.

Variantes : à la fin de la prise en sorbetière, vous pouvez ajouter à la glace du pralin, des copeaux de chocolat ou des fruits secs. Un délice !

 

Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes, des madeleines au chocolat-noisette sans jaunes, des meringues, des îles flottantes…

Moelleux au chocolat inspiré de L. Salomon recouvert de chantilly au pralin


Pour mon petit dernier qui soufflait sa 1ère bougie vendredi dernier et dont nous avons fêté l’anniversaire entre nous en attendant le grand goûter d’anniversaire de mes 2 garçons le week-end prochain (c’est bien pratique d’avoir 2 enfants nés le même mois :) ), j’ai réalisé le fameux moelleux au chocolat de Laurence Salomon que j’ai déjà fait une fois mais dont la recette n’a pas été publiée.
Une vraie merveille diététique et légère à souhait ! Bon, c’est vrai, il est recouvert de chantilly au pralin mais bon, c’est pour la bonne cause ! ;)

 

gteauannivjajapart.jpg

 

gteauannivjaja.jpg

Seules modifications : j’ai lait remplacé le lait et la purée d’amandes par du lait et de la purée de noisettes et la confiture d’abricot par du sirop d’agave.

Ingrédients (pour 4 personnes)
100g de chocolat noir de couverture
80ml de lait de noisettes (à la place du lait d’amandes)
2 oeufs
1 cs bombée de purée de noisettes (à la place de la purée d’amandes blanche)
1 cs rase de farine bise (ou de poudre de noisettes ou d’amandes)
1cs de sirop d’agave (à la place de la confiture d’abricots)
Crème chantilly
1cs de pralin maison

Préparation
1. Préchauffez le four à 160°C.
Faites fondre le chocolat avec le lait.
Hors du feu, incorporez les jaunes d’oeufs, la purée de noisettes (ou d’amandes), la farine et le sirop d’agave (ou la confiture d’abricots). Mélangez bien.
Battez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange.
Versez dans un moule recouvert de papier cuisson ou beurré et fariné (le moule doit être de 18 à 20 cm de diamètre maximum).
Faites cuire pendant 15 minutes.

2. Préparez la crème chantilly comme indiqué ici (sans ajouter le sucre ou alors très peu car le pralin est déjà sucré) et incorporez le pralin à la fin.
Recouvrez-en le moelleux au chocolat refroidi puis décorez.

La fleur du fond, la rose et les feuilles ont été réalisées à partir de pâte d’amandes. Très facile à réaliser.

 

Cette recette participe au concours “Rochers Suchard” chez “Miam Maman cuisine“.

Moelleux au chocolat inspiré de L. Salomon recouvert de chantilly au pralin dans Moelleux au chocolat de L Salomon recouvert de chantill moz-screenshot http://img.over-blog.com/364x500/2/08/59/73/concours-rocher/085bis.jpg

Voici d’autres recettes de gâteaux festifs :
Pour enfants :

annivecole.jpg gteauanniv3copie.jpgGâteaux d’anniversaires au chocolat pour enfants

gteaujasmine2.jpg Gâteau au chocolat fourré d’une mousse aux fruits exotique et framboises

Au chocolat :

trianon.jpg Craquant au chocolat mousseux (appelé Royal ou Trianon)

10011531.jpg Le 31 (entremets chocolat-poires)

buchechocoexotique.jpg Bûche exotique et chocolat

buchechocoframboiseslitchis.jpg Bûche au chocolat, framboises et lychees

opera.jpg Opéra revisité (choco-framboises et café-mascarpone)

Aux fruits :

tiramiscitron2copie.jpg Douceur d’été (entremets au citron)

framboisiercitron.jpg Entremets framboise-citron

croustiframboisesjasmin.jpg Entremets framboise-jasmin

Sablés à la clémentine et aux épices, façon pain d’épices (décoration d’enfants)

Faire ces petits sablés est une activité très sympathique pour les enfants. Mon fils de 3 ans s’est bien amusé à les confectionner.
Vous pouvez ne pas les décorer, ils sont tout aussi bons et même meilleurs car ils sont peu sucrés et on sent mieux les épices et la clémentine.

sablsdenol2.jpg

 

Ingrédients
250g de farine
50g d’amandes en poudre
200g de beurre
80g de sucre glace
1 jaune d’oeuf
1 pincée de sel

Le jus d’1/2 clémentine
Le zeste d’une clémentine
1cc bombée d’épices à pain d’épices (ou de 4 ou 5 épices)

Préparation
Dans une terrine,
versez la farine, le sel, les épices, les zestes et le sucre glace, creusez un puits et déposez-y le beurre ramolli, les jaunes d’oeufs et le jus de clémentine.
Roulez la pâte en boule. Ne la travaillez pas trop.
Laissez-la reposer une heure minimum au réfrigérateur puis abaissez-la au rouleau et découpez des formes à l’aide d’un emporte-pièce.

Faites cuire au four environ 10 minutes à 180°C.

Pour le glaçage, mélangez 3 cs de sucre glace avec environ 1 cs d’eau (ou de jus de fruits ou moitié citron, moitié eau) et du colorant.

Vous pouvez faire un glaçage royal en mélangeant environ 250g de sucre glace avec 1 blanc d’oeuf et du colorant ou non.

Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes, des madeleines au chocolat-noisette sans jaunes, des meringues, des îles flottantes…

 

Avec cette recette, je participe au concours « Les petits sablés de Noël » sur le blog « Les recet’ d’Ysa« .

 

Lemon curd (crème de citron)

J’ai souvent été réticente à l’idée de faire du lemon curd à cause du beurre qu’elle contient et de la présence d’oeufs entiers (peur de ressentir un peu trop le goût des oeufs) mais avec cette recette qui contient seulement des jaunes d’oeufs, de la maïzena pour l’aspect liant et donc très peu de beurre, c’est un parfait compromis…
…Je vous ai quand même mis la vraie recette en bas de page.

Le lemon curd est utilisée comme garniture dans la tarte au citron ou autre pâtisserie mais elle peut très bien être simplement tartinée sur du pain ou de la brioche. Excellent !

lemoncurdcopie.jpg

 

Ingrédients (pour 2 pots de confiture)
Recette légère avec jaune d’oeufs seulement et sans beurre :
3 citrons (environ 120ml de jus de citron)
3 jaunes d’oeufs
100 à 150g de sucre
30g de beurre (facultatif)
20g de maïzena (1 bonne cuillère à soupe)

Préparation

Délayez la maïzena avec le jus des 3 citrons (et des zestes de citron si vous le souhaitez).
Battez les jaunes d’oeufs avec le sucre.
Ajoutez la maïzena et le jus de citron (et les zestes). Mélangez.
Versez dans une casserole et faites épaissir sur le feu environ 5 minutes tout en mélangeant.
Incorporez le beurre en morceaux et mélangez.
Mettez le lemon curd en pot puis une fois refroidi, réservez au frais.

 

Pour la vraie recette (avec oeufs entiers + beurre):
3 citrons (environ 120ml de jus de citron)
3 oeufs
100 à 150g de sucre
10g de maïzena (facultatif mais pour les tartes ça tient mieux ;) ).
80 à 120g de beurre froid (perso, je trouve qu’entre 50 et 80g c’est bien suffisant).

1. Faites chauffer (pas bouillir) le jus de citron avec la moitié du sucre.
2. Battez les oeufs avec le reste du sucre et 10g de maïzena (=1 cuillère à soupe rase).
3. Versez le jus de citron doucement sur le mélange oeufs/sucre tout en remuant (comme pour une crème anglaise ou pâtissière), remettez sur le feu jusqu’à épaississement, sans cesser de remuer (pendant 3 minutes environ).
4. Laissez tiédir (40°C environ) puis incorporez entre 80 et 120g (selon vos préférences) de beurre froid coupé en dés.
5. Fouettez jusqu’à incorporation du beurre puis mixez pour une crème légère et onctueuse (technique de P. Conticini entre autres ;) ).

 

Conseil : *On peut remplacer le citron jaune par du citron vert ou par de l’orange ou du pamplemousse, ça vous donnera de l’orange curd ou du grapefruit ( = pamplemousse) curd.

 

Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes, des madeleines au chocolat-noisette sans jaunes, des meringues, des îles flottantes…

Chantilly (ganache montée) au chocolat de Pierre Hermé

Voici une chantilly (ou plutôt une ganache montée) au chocolat très facile à réaliser, glanée chez Pierre Hermé.

chantillyhermfraises.png

 

Ingrédients
150g de chocolat noir (140 à 160g)
400g de crème liquide entière
(30% de MG minimum)

Préparation
Version 1 :
Portez 150g de crème à ébullition, versez-la en 3 fois sur le chocolat râpé (ou fondu),  en émulsionnant entre chaque ajout puis mettez au frais plusieurs heures (toute une nuit c’est parfait).
Lorsque la crème est bien froide, montez-la en chantilly. Voilà votre ganache montée prête !

Version 2 :
Pour aller plus vite et pour une technique plus chantilly, il m’arrive de monter la crème en chantilly puis vers la fin de la montée, j’incorpore le chocolat fondu et je continue de battre.

A savoir : Plus vous utiliserez un chocolat à forte teneur en cacao, plus il faudra rajouter de la crème liquide car le chocolat fort en cacao cristallise plus et rend les mousses plus fermes.
En l’occurence, pour 100g de chocolat noir à 70% de cacao, il faudra utiliser 500ml de crème liquide entière

Chantilly au chocolat sans crème
J’ai trouvé une autre recette étonnante provenant de la cuisine moléculaire (par Pierre Gagnaire et Hervé This) (je ne l’ai pas encore testée).
Vous trouverez la même recette mais sans gélifiant dans cet article de l’INRA.

20cl d’ un liquide parfumé (jus, thé bien parfumé à la menthe, au jasmin…)
200 à 250g de chocolat
(1 feuille de gélatine ou 1/4 cc d’agar-agar)

Chauffez le liquide, ajoutez le gélifiant. Quand il est dissout, ajoutez le chocolat. La sauce doit être un peu crémeuse. Quand le chocolat est fondu, retirez la casserole du feu et refroidissez en la posant sur un lit de glace (ou mettez au frais quelques heures) puis fouettez en cherchant bien à introduire de l’air. Au début, quelques grosses bulles d’air apparaissent en surface mais elles ne tiennent pas bien. Quand la préparation a suffisamment refroidie, elle gonfle et blanchit légèrement, augmentez alors la vitesse de battage pendant quelques secondes.

Voilà votre chantilly au chocolat est prête !

12

Les Recettes "sans" de P'ti... |
sion |
lesrecettesdemaxtokenda |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les petites recettes de Missti
| Spécialités portugaises
| Nourritures Terrestres