Confiture de quetsches au gingembre

Voici la dernière recette de confiture de prunes réalisée à la mi septembre. Les quetsches se marient à merveille avec le gingembre !

confiturequetschesgingembre.jpg

 

 

Ingrédients
1kg de quetsches
250g de sucre + 125g de fructose (ou 500g de sucre)*
1cm de racine de gingembre râpé
Le jus d’un citron

Préparation
Nettoyez les prunes, équeutez-les, dénoyautez-les, coupez-les en morceaux et déposez-les dans une marmite ou une bassine à confiture.
Ajoutez le sucre et le jus de citron et laissez macérer toute une nuit.
Le lendemain, incorporez le gingembre râpé, mélangez puis portez le tout à ébullition et laissez cuire encore 15 minutes après ébullition.
Ecumez (ou ajoutez un morceau de beurre en fin de cuisson, celui fait disparaître l’écume) et mettez en pots.

Pour une meilleure conservation, retournez les pots.

Si vous voulez ajoutez un gélifiant, ajoutez 2 à 3g d’agar-agar (ou 1 sachet de Vitpris). Pour ce dernier, prenez 2cs de sucre, ajoutez-les au sachet de Vitpris et incorporez-le aux prunes puis ajoutez le reste de sucre.

D’autres confitures de prunes ?
Confiture de mirabelles au miel, vanille et amande

Confiture de prunes (quetsches)

Confiture de prunes d’ente et mirabelles parfumées au gingembre et à l’amande

Confiture de reines-claudes à l’amande amère

D’autres recettes de confitures ? C’est ici.


Je profite de cette recette pour participer au fruit vedette, la prune, chez « Pêchés mignons ».

logofruitvedette.jpg



Confiture de figues au chocolat ou la tuerie de l’année !

Figues et chocolat !!! Cette association est étonnante et extrêmement merveilleuse. Je pense même que c’est la meilleure association de saveurs de l’année dans ma cuisine ;)

confiturefigueschocolat.jpg

Ingrédients
1kg de figues
200g de sucre blond de canne + 125g de fructose (ou 450g de sucre)
100g de chocolat à 70% de cacao

Préparation
Nettoyez les figues, équeutez-les, coupez-les en morceaux et déposez-les dans une marmite.
Pesez le sucre, versez-le sur les figues et laissez macérer quelques heures.
Portez le tout à ébullition et laissez cuire encore 10 minutes après ébullition.
Incorporez les morceaux de chocolat, mélangez et mettez en pots tout de suite.
Pour une meilleure conservation, retournez les pots.

Un pur bonheur pour les addicts de chocolat et de figues !

Une confiture de figues classique ? C’est ici.
D’autres recettes de confitures ?
C’est ici.



Tout savoir sur le siphon + recettes

Ma cuisine vient d’héberger un nouveau résident : un siphon pour chantilly et espumas de la marque Mastrad, d’une contenance de 0,5L. Aujourd’hui, je vous propose donc de vous présenter cet objet magique et tant convoité en vous donnant quelques astuces et conseils pour devenir un pro du siphon ;)

Le siphon est utilisé depuis plusieurs années par les cuisiniers professionnels mais il est désormais à notre portée, simples cuisiniers amateurs. Il suffit pour cela de respecter quelques principes de base.

 

livretoutsiphon.jpg

Le choix du siphon
Sa spécialité
- L’un est réservé uniquement aux espumas, mousses et chantilly froides.

- L’autre est réservé aussi bien aux préparations froides qu’aux préparations chaudes (comme le mien). Il est donc tout à fait possible de le placer au bain-marie puisque son corps est entièrement en inox.

Sa taille
- 0.25L (pour 2 à 4 personnes)
- 0.50L (pour 6 à 8 personnes) (c’est celui que j’ai choisi)
- 1L (pour 10 à 12 personnes)

 

livremousseschantillyespumas.jpg


Utilisation et conseils

- Le siphon ne supportant pas les morceaux, toute préparation doit être préalablement passée au mixer et à la passoire, au tamis ou au chinois avant d’être versée dans le siphon. La préparation doit s’approcher de la texture d’un coulis.

– Le siphon doit être rempli au 2/3 maximum.

- Moins la préparation contient de corps gras, plus il faut compenser par un gélifiant naturel d’origine végétale tel que l’agar agar. En effet, le gaz que l’on injecte doit s’appuyer sur la matière, il est donc impossible de sortir une espuma en se basant uniquement sur un jus de légume. De même, préparer une chantilly à l’aide d’une crème liquide à moins de 30% de matières grasses ne donne pas de bons résultats si elle ne contient pas de stabilisant. L’agar-agar est alors un bon moyen de réaliser chantillys et espumas allégées.

- Une fois la préparation prête, fermez le siphon, introduisez la cartouche de gaz dans le porte-cartouche puis vissez. A ce moment, un sifflement retentit, ce qui est tout à fait normal.

- Une fois le gaz injecté et avant chaque utilisation, il est indispensable de secouer le siphon de manière à ce que le gaz se disperse.

- Selon la taille du siphon et la consistance de la préparation, vous aurez besoin d’une à deux cartouches. Une fois que la première cartouche est introduite, ôtez-la et insérez une seconde cartouche puis secouez.

- Les préparations chaudes peuvent être servies immédiatement après avoir injecté le gaz.

- En ce qui concerne les préparations froides, le siphon doit être placé à l’horizontal dans le réfrigérateur, pendant 2 heures minimum.

- Pensez à bien maintenir le siphon à la vertical et à appuyer délicatement sur le levier afin de faire sortir votre préparation.

- Il est conseillé de faire un test sur une assiette avant, afin de ne pas tâcher toute la cuisine ou…vos invités. Une impulsion trop brusque pourrait causer une catastrophe ! ;)

 

- Servez les préparations immédiatement car les émulsions, étant très aériennes et légères, sont éphémères.

 

siphon.jpg

Recettes de base
Le siphon permet de préparer des chantilly classiques, parfumées ou épicées, des mousses, des espumas et des sauces.

 

Les chantilly et/ou mousses
Les chantilly et les mousses sont réalisées à base de crème liquide avec ou sans ajout de gélifiant.

La chantilly classique : mélanger 3/4 de crème liquide à 30% de matière grasse minimum, 1/4 de lait et du sucre glace. Le lait permet d’obtenir une chantilly plus légère et aérienne mais celui-ci est facultatif.

La chantilly et/ou mousse parfumée :
- Mélanger 3/4 de crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec 1/4 de sirop ou d’un autre liquide tel que le thé, le café, un jus de fruits ou de légumes, quelques gouttes d’huiles essentielles, etc.
- Mélanger de la crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec du coulis de fruits ou de légumes, de la gelée ou de la pâte de pistache ou autre.

La chantilly épicée : Mélanger de la crème liquide à 30% de matière grasse minimum avec l’épice de votre choix. Attention ! L’épice en question doit être moulue finement.

La chantilly au chocolat (excellente au siphon ! ) : recettes ici et .
Il suffit de reprendre les ingrédients des recettes et de les verser dans le siphon puis d’injecter la cartouche de gaz et de le réserver au frais pendant deux heures. Rien de plus simple !

fraisesetchantillychocoausiphon.jpg


livrelesespumas25euros.jpg

Les Espumas

L’espuma (mot catalan signifiant écume) a été inventé par le grand chef espagnol, Ferran Adria, dans son célèbre restaurant « El Bulli ». Ces nouvelles préparations sont à la fois synonyme de légèreté, de modernité et d’esthétisme. Elles flattent la vue et le palais.

L’espuma est une mousse réalisée à base de jus ou de purée de fruits ou de légumes additionnée de gélifiant mais il est également possible d’y incorporer de la crème liquide. Si vous utilisez cette dernière entière (à 30% MG), il est inutile d’y ajouter un gélifiant mais si vous l’utilisez allégée, il est préférable d’en mettre un peu.

♦ Pour 1 litre de jus ou de purée de fruits ou de légumes, compter 3 à 4g d’agar-agar, sachant que moins la préparation de base est grasse, plus vous devez compenser avec un gélifiant. Et de même, plus elle est aqueuse, plus vous devez ajouter de gélifiant.

espumaframboisestide.jpg
Espuma tiède de framboises au jasmin

25cl de thé au jasmin
250g de coulis de framboises

Faites bouillir l’eau, infusez le thé au jasmin puis incorporez l’agar-agar. Faites bouillir quelques secondes afin d’activer les propriétés de l’agar-agar. Ajoutez le coulis de framboises, mélangez et versez dans le siphon. Introduisez une cartouche de gaz, secouez. Réservez au réfrigérateur pendant 2 heures minimum avant de servir sur des dés de fruits par exemple (ici, sur des dés de melon).

 

espumadechvre.jpg
Espuma de chèvre frais

15cl de crème liquide
300g de chèvre frais (type Chavroux)
1 filet d’huile d’olive
Poivre
Sel selon vos goûts (facultatif car le chèvre est déjà assez salé)

Ciboulette pour la déco

Mixez le tout longuement puis passez au chinois et versez dans le siphon. Réservez au frais après avoir incorporé la cartouche de gaz. Servez au bout de 2 heures minimum accompagné de figues, d’une salade verte ou sur une tartine de pain grillé.

livreespumaschantilly.gif livreespumas.jpg

Il est préférable de jouer sur l’aspect mousseux en l’associant à des textures croquantes ou croustillantes. Ces préparations peuvent être servies dans des verrines et décorées d’oléagineux, de fruits secs, d’herbes, de morceaux de fruits ou de légumes frais, etc. Elles peuvent également être servies sur des tranches de pain, sur des fruits ou des légumes, sur une part de gâteau ou un moelleux au chocolat individuel par exemple ;)

Vous pourrez trouver les siphons Mastrad 0,5L sur le site Dateka.



Confiture de prunes d’ente et mirabelles parfumée au gingembre et à l’amande

Encore des prunes ? Eh oui ! Faut bien que je publie les recettes réalisées début septembre ! ;)
La prune d’ente est une prune qui permet d’obtenir le fameux pruneau d’Agen. Sa couleur tire vers le pourpre mais sa chair est jaune, voire orangée et sa saveur est plutôt sucrée.

 

confitureprunesdenteamandegingembre.jpg

 

 

Ingrédients
500g de prunes d’ente
500g de mirabelles
250g de sucre + 125g de fructose (ou 500g de sucre)*
1cc d’extrait d’amandes amères
1cm de racine de gingembre râpé
Le jus d’un citron

Préparation
Nettoyez les prunes, équeutez-les, dénoyautez-les, coupez-les en morceaux et déposez-les dans une marmite ou une bassine à confiture.
Ajoutez le sucre et le jus de citron et laissez macérer toute une nuit.
Le lendemain, versez l’extrait d’amandes amères et incorporez le gingembre râpé, mélangez puis portez le tout à ébullition et laissez cuire encore 15 à 20 minutes après ébullition.
Ecumez (ou ajoutez un morceau de beurre en fin de cuisson, celui fait disparaître l’écume) et mettez en pots.

Pour une meilleure conservation, retournez les pots.

* Cette variété de prunes étant assez sucrée, j’ai trouvé cette confiture un peu plus sucrée qu’à l’habitude. La prochaine fois, je mettrai donc un peu moins de sucre en espérant tout de même pouvoir la conserver quelques mois.

Si vous voulez ajoutez un gélifiant, ajoutez 2 à 3g d’agar-agar (ou 1 sachet de Vitpris). Pour ce dernier, prenez 2cs de sucre, ajoutez-les au sachet de Vitpris et incorporez-le aux prunes puis ajoutez le reste de sucre.

D’autres confitures de prunes ?
Confiture de mirabelles au miel, vanille et amande

Confiture de prunes (quetsches)

Confiture de reines-claudes à l’amande amère

D’autres recettes de confitures ? C’est ici.



Macarons au chocolat & à l’érable

Voilà un petit moment que je n’avais pas réalisé de macarons. C’est en voyant ceux de l’Amoureuse des desserts à l’érable, au pralin et au praliné que j’ai eu envie d’en faire à l’érable et…au chocolat.
Pour les coques, j’ai utilisé la recette la plus simple, celle sans meringue italienne (pour la recette de base avec de la meringue italienne, regardez ici).

macaronschocorable.jpg

macaronschocorable2.jpg

 

Ingrédients
Coques
105g de blancs d’oeufs datant de quelques jours (environ 3 blancs)
25 g de sucre semoule
225g de sucre glace
125g de poudre d’amandes
20g de cacao amer en poudre
Flocons d’érable pour la déco

Ganache au chocolat et au sirop d’érable
100g de chocolat de couverture à 72% de cacao
20g de sirop d’érable
60ml de crème liquide entière (30% MG minimum)
20g de flocons d’érable (ce cadeau me vient du Québec donc si vous n’en trouvez pas, prenez du pralin ou laissez la ganache ainsi)

Préparation
Coques
1) Mixez et/ou tamisez les amandes en poudre, le sucre glace et le cacao. La poudre obtenue doit être très fine.
2) Montez les blancs en neige en les serrant avec le sucre semoule.
3) Incorporez peu à peu les poudres aux blancs en neige. Mélangez délicatement à l’aide d’une maryse.
4) Dressez à la poche à douille de 10mm sur une plaque recouverte de papier cuisson. Parsemez les coques de flocons d’érable et laissez croûter 20 à 30 minutes (les coques doivent être sèches lorsque vous les touchez).
5) Faites cuire 10 à 12 minutes à 160°C.

Ganache au chocolat et au sirop d’érable
Faites chauffer la crème liquide, versez-la sur le chocolat coupé en petits morceaux et laissez fondre 5 minutes. Lissez le mélange puis incorporez le sirop d’érable et les flocons d’érable. Mélangez et réservez au frais.

Montage
Collez les coques de macarons deux à deux avec la ganache au chocolat et au sirop d’érable.
Attendez 24h à 48h avant de déguster, il seront bien meilleurs… enfin, si vous pouvez ! ;)

Conseils
-
Blancs d’oeufs : la réussite des macarons est bien meilleure si les blancs d’oeufs datent de quelques jours (3-4 jours). Il suffit de séparer les blancs des jaunes et de conserver les blancs au réfrigérateur dans une boîte hermétique.
Ou alors, vous pouvez très bien les préparer 24h à 48h à l’avance en les mettant dans une boîte hermétique mais en les laissant à température ambiante.

- Croûtage : il est apparemment facultatif mais personnellement, je préfère laisser les macarons croûter car je ne parviens pas à les avoir aussi jolis lorsque je les enfourne sans croûtage (

- Pendant la cuisson : vous devez voir la collerette naître à la base des macarons au bout de 6 à 8 minutes de cuisson. N’ouvrez donc pas le four pendant les 10 premières minutes de cuisson.

- Après la cuisson :
à la sortie du four, attendez quelques minutes et si vos coques ne se détachent pas facilement, versez sous la feuille de papier cuisson un filet d’eau. Mais attention !  Ne laissez pas le papier s’imbiber trop longtemps où vos coques seront toutes molles et creuses à la base.

- Poche à douille : à la place d’une poche à douille (celles des supermarchés sont plutôt petites et pas terribles), il est possible d’utiliser un sac de congélation que l’on coupe à l’extrémité et sur lequel on fixe la douille ;)  

Que faire avec les jaunes d’oeufs restants : des sablés, une pâte sablée, une brioche filante, une crème anglaise, une crème pâtissière, une crème dessert au chocolat extra noir, du lemon curd



Tartelettes aux myrtilles et aux calissons

L’alliance des calissons et des myrtilles est très intéressant surtout avec la note citronnée de la pâte à tarte qui m’a été inspirée par mon mari. Il voulait une tarte aux myrtilles et au citron et moi je voulais y incorporer des calissons alors cette tarte me semblait être un bon compromis ;) Et elle l’est !

tartelettesmyrtillescalissons.jpg

Ingrédients
Pâte sablée au citron

Myrtilles

Crème d’amandes aux calissons
50g de poudre d’amandes
100g de calissons (environ 20)
250g de crème fraîche (allégée possible) + 50 ml de lait (ou 30 cl de crème liquide semi-épaisse)

Préparation
1. Préparez la pâte sablée
comme indiqué ici (clic).
Etalez-la, découpez des cercles à l’emporte-pièce et déposez-les dans des moules à tartelettes. Piquez les fonds à la fourchette.
2. Préparez la crème d’amandes aux calissons : mixez les calissons au robot, ajoutez la poudre d’amandes puis, peu à peu, la crème fraîche et le lait (ou la crème liquide épaisse). Le mélange doit être lisse et homogène.
4. Garnissez les fonds de tartelettes de la crème d’amandes aux calissons puis déposez les myrtilles sur la crème.
5. Faites cuire à 180°C pendant 15 à 20 minutes.
6. Pour l’aspect brillant, badigeonnez les tartelettes de confiture (ici, de la confiture de fruits des bois à la vanille maison).

Conseils
Vous pouvez remplacer 100g de crème par 2 oeufs, ainsi vous obtiendrez une crème frangipane.



Makrouts

Les makrouts, cette spécialité orientale que tout le monde aime et veut réaliser. Voilà donc ma recette, une recette de grand-mère qui a fait ses preuves.
Personnellement, avec le temps, j’y ai ajouté ma touche personnelle, à savoir le remplacement d’une partie de la semoule moyenne par de la semoule fine ce qui rend les makrouts plus moelleux et très fin en bouche. Un délice ! 

makrouts.jpg

Ingrédients
3 bols de semoule moyenne (je remplace toujours une partie de la semoule moyenne par de la semoule fine, c’est très fin en bouche et délicieux)
1 bol de beurre fondu
½ verre à thé d’eau de fleur d’oranger
Eau tiède à verser peu à peu
Sel

La garniture
300 g de pâte de dattes
2cs d’eau de fleur d’oranger
1cs d’huile ou de beurre fondu
½cc de cannelle (personnellement, je n’en mets pas, question de goût)
Huile pour la friture
Miel parfumé à l’eau de fleur d’oranger*

Préparation

1. Dans une grande terrine, versez la semoule, le sel et le beurre fondu. Mélangez et laissez reposer quelques minutes voire plusieurs heures.

2. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger, travaillez la pâte en ajoutant de l’eau tiède peu à peu jusqu’à obtenir une pâte lisse, souple et homogène. Elle ne doit être ni trop dure, ni trop molle.

3. Dans un second saladier, travaillez la pâte de dattes avec l’eau de fleur d’oranger, l’huile et la cannelle si vous en mettez. Réservez.

4. Roulez la pâte des makrouts en boudins (faites-en 3 à 4), creusez une rigole au milieu et introduisez-y des petits boudins de pâte de dattes. Soudez afin d’obtenir à nouveau des boudins de pâte, roulez le boudin délicatement pour le lisser puis tamponnez à l’aide d’un emporte-pièce à makrouts.

5. Découpez en losanges et faites frire dans de l’huile bouillante.
Dorez les deux faces (attention, ça cuit très vite ! ) et déposez les makrouts dans une passoire posée sur une assiette afin d’évacuer l’huile restante.

6. Une fois que vous avez cuits tous les makrouts, *faites chauffer du miel (200 à 300g) avec 1 à 2cs d’eau de fleur d’oranger puis badigeonnez-en les makrouts.

7. Laissez refroidir puis déposez-les dans des caissettes en papier.

Les makrouts se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer.

D’autres recettes orientales ?

cornesdegazellevraie.jpg Cornes de gazelle
mchewekpistaches.jpg Croissants aux amandes et pistaches

croissantsfourrsauxdattes.jpg Croissants fourrés aux dattes

kalbellouzcopie.jpg Coeur d’amande (Kalb el louz)

fleursauxamandes.jpgFleurs aux amandes

douceursjordaniennes.jpg Douceurs jordaniennes (Baklawas et Sahlab)

muffinsmilleetunenuitstexte2copie.jpg Muffins des Mille & Une Nuits

tartelettesfraise.jpg Tartelettes à la fraise

painsemoule.jpg Pain à la semoule

painssame2.jpgPain aux graines de sésames et de nigelle

 

 



Pastilla au chocolat et aux fruits secs et sa sauce caramel au beurre salé

Voici une excellente recette de Christian Peyre, trouvée sur le site « Recettes de cuisine de Chefs » et en vidéo sur « Cuisinez comme un chef ».
Chocolat et fruits secs,
le tout servi dans une feuille de brick et accompagné d’une sauce caramel au beurre salé. Voilà un dessert à faire chavirer les coeurs et…les papilles ;)
Seule modification : la ganache que j’ai choisi de réaliser simple, sans oeufs, contrairement à la recette originale.

pastillachocofruitssecs.jpg

 

Ingrédients (pour 4 personnes)
4 abricots secs
4 pruneaux
4 figues sèches
16 noisettes
40 pistaches mondées
4 feuilles de brick
20g de beurre
1 à 2 cuillères à soupe de sucre glace

La ganache
100g de chocolat noir à 70%
50ml de crème liquide entière (ou crème de soja)

Sauce caramel au beurre salé
75g de sucre semoule
60g de crème liquide
20g de beurre
1 pincée de fleur de sel (fleur de sel à la vanille pour moi)

 

pastillachocofruitssecsentire.jpg

Préparation
1. Préparez la ganache : Faites chauffer la crème liquide puis incorporez le chocolat coupé en morceaux. Laissez fondre 5 minutes et mélangez jusqu’à obtenir une préparation bien lisse et homogène.
Réservez au frais pendant 2 heures.

2. Préparez la sauce caramel au beurre salé : faites fondre le sucre jusqu’à obtenir un caramel doré puis, hors du feu, versez la crème liquide et mélangez. Ajoutez enfin le beurre en morceaux et la fleur de sel.
Réservez.
Pour être sûr de réussir cette sauce caramel, vous pouvez incorporez le beurre avant la crème.

3. Badigeonnez les feuilles de bricks de beurre fondu. Déposez une bonne cuillère à soupe de ganache au centre puis parsemez de fruits secs coupés en morceaux.
Pliez les pastillas en portefeuille (en carrés), retournez-les et déposez-les sur une plaque de cuisson.

4. Faites cuire 5 à 6 minutes à 200°C.

5. Saupoudrez de sucre glace et servez les pastillas accompagnées de sauce caramel au beurre salé.

Un vrai bonheur !



Moelleux au chocolat et au sirop d’érable et sa chantilly aux marrons

Du chocolat, des noisettes, du sirop d’érable et de la crème de marrons…Huuummm !!! Quelles délicieuses saveurs automnales réunies dans un seul dessert.
Pour la base du moelleux au chocolat, j’ai repris la recette des madeleines au chocolat et aux noisettes (sans jaunes d’oeufs) de Joël Robuchon à laquelle j’ai ajouté une cuillère à café de levure.
Et pour rendre ce moelleux encore meilleur, j’ai décidé de le recouvrir d’une chantilly aux marrons réalisée avec mon tout nouveau jouet : un siphon. Une merveille !
(Un article concernant l’utilisation du siphon sera publié très prochainement).

moelleuxchoconoisettesrablechantillymarronsentier.jpg

Ingrédients
Le moelleux au chocolat

100 g de beurre demi-sel (ou doux)
125 g de chocolat au lait aux noisettes (j’ai utilisé du chocolat noir aux noisettes, question de goût)
80ml de sirop d’érable
40 g de farine
40 g de noisettes réduites en poudre fine
1cc de levure chimique
3 gros blancs d’oeufs (ou 4 petits)

La chantilly aux marrons
20cl de crème liquide entière
50g de crème de marrons

Préparation
Le moelleux au chocolat
Faites fondre le beurre dans une casserole et laissez-le chauffer sur feu moyen pendant environ 5 minutes jusqu’à ce qu’il prenne une couleur noisette.
Versez-le dans un bol pour stopper la cuisson et laissez refroidir.
Faites fondre le chocolat. Réservez.
Tamisez ensemble le sucre et la farine dans un saladier puis incorporez les noisettes en poudre et réservez.
Fouettez les blancs d’oeufs légèrement à l’aide d’une fourchette.
Ajoutez le mélange farine-levure-sucre-noisettes et fouettez.
Incorporez le beurre fondu et fouettez à nouveau.
Ajoutez enfin le chocolat fondu et mélangez pour obtenir une préparation homogène.
Remplissez le moule à manqué de 18 à 20 cm de diamètre (si vous utilisez un moule plus grand, pensez à doublez les proportions).
Enfournez et faites cuire 20 à 25 minutes à 180°C.

La chantilly aux marrons
Au siphon : mélangez la crème de marrons et la crème liquide et versez le tout dans le siphon. Incorporez une cartouche de gaz puis réservez au frais, à l’horizontal, pendant 2 heures minimum.

Classique : battez la crème liquide bien froide en chantilly à l’aide d’un robot ou d’un batteur électrique puis lorsque la crème commence à prendre, incorporez la crème de marrons et continuez de battre.
Pour les astuces concernant la chantilly, regardez ici.

Au moment de servir, vous pouvez parsemez la chantilly de flocons d’érable ou de pralin.

 

moelleuxchoconoisettesrablechantillymarrons.jpg


Que faire avec les jaunes d’oeufs restants : des sablés, une pâte sablée, une brioche filante, une crème anglaise, une crème pâtissière, une crème dessert au chocolat extra noir, du lemon curd

D’autres recettes chocolatées ? C’est ici.



Confiture de reines-claudes à l’amande amère

L’amande apporte à cette confiture de reines-claudes une agréable douceur pour les papilles.

 

confiturereinesclaudesamande2.jpg

 

 

Ingrédients
1kg de reines-claudes
250g de sucre + 125g de fructose (ou 500g de sucre)
1cc d’extrait d’amandes amères

Préparation
Nettoyez les prunes, équeutez-les, dénoyautez-les, coupez-les en morceaux et déposez-les dans une marmite ou une bassine à confiture.
Ajoutez le sucre et laissez macérer toute une nuit.
Le lendemain, versez l’extrait d’amandes amères, mélangez puis portez le tout à ébullition et laissez cuire encore 15 à 20 minutes après ébullition.
Ecumez (ou ajoutez un morceau de beurre en fin de cuisson, celui fait disparaître l’écume) et mettez en pots.

Pour une meilleure conservation, retournez les pots.

Si vous voulez ajoutez un gélifiant, ajoutez 2 à 3g d’agar-agar (ou 1 sachet de Vitpris). Pour ce dernier, prenez 2cs de sucre, ajoutez-les au sachet de Vitpris et incorporez-le aux prunes puis ajoutez le reste de sucre.

D’autres confitures de prunes ?
Confiture de mirabelles au miel, vanille et amande

Confiture de prunes (quetsches)

D’autres recettes de confitures ? C’est ici.

confiturereinesclaudesamande.jpg



12

Les Recettes "sans" de P'ti... |
sion |
lesrecettesdemaxtokenda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les petites recettes de Missti
| Spécialités portugaises
| Nourritures Terrestres