Cheesecake printanier (citron, fraises, rhubarbe et coquelicot) sur une base croustillante au muesli et chocolat (sans beurre)

Mon premier cheesecake sucré (les cheesecakes salés ça me connait déjà ! ) ayant pour base du muesli pour le côté plus croustillant, des sablés au chocolat et de la purée d’amandes complètes faite maison mêlé à du lait à la place du beurre.

cheesecakecitronfraisespart2.jpg

Ingrédients
Pour la base

150 g de muesli au sucre de canne du commerce ou du muesli
maison (clic)
50g de biscuits sablés au chocolat
40g de purée d’amandes complètes maison (clic)
4cs de lait (végétal ou non)
Pour la crème
200 g de fromage frais (fromage à tartiner, Philadelphia, mascarpone…)
550g de fromage blanc (ici 0% MG)
50g de sirop d’agave (ou de fructose en poudre OU 100 g de sucre)
3 à 4 œufs légèrement battus (selon leur taille)
100g de lemon curd maison (clic)
Pour la déco
Fraises (environ 300g)
Confiture de fraises, rhubarbe, coquelicot et gingembre (clic)
Quelques feuilles de menthe fraîche ciselée
Quelques coques de macarons

cheesecakecitronfraisesentier.jpg

Préparation
La base
Mixez grossièrement le muesli avec les sablés au chocolat.
Incorporez la purée d’amandes complètes et le lait. Mélangez bien le tout afin d’obtenir une sorte de pâte assez compacte.
Déposez ce mélange dans le fond d’un cercle ou d’un moule de 22 cm de diamètre (l’idéal est le cercle car il permet un démoulage parfait) puis étalez-le avec les mains ou avec le dos d’une cuillère à soupe.
La crème

Préchauffez le four à 160°C.
Mélangez le fromage frais avec le fromage blanc et le sirop d’agave (ou le sucre) à l’aide d’un fouet manuel ou électrique.
Ajoutez le lemon curd et les œufs légèrement battus. Remuez doucement jusqu’à obtenir une crème.
Versez cette crème sur la base.
Faites cuire 35 à 40 minutes environ.
La crème doit être prise sur les bords mais doit être encore tremblotante au centre.
Laissez refroidir le cheecake dans le four éteint pendant 15 minutes à 30 minutes (ce qui permet d’éviter les fendillements du dessus) puis placez-le au réfrigérateur plusieurs heures (jusqu’à 48 heures ! ). Avec le temps, le cheesecake se bonifie.
La déco

Nettoyez, équeutez et coupez les fraises en lamelles.
Couvrez le dessus du cheesecake de confiture de fraises, rhubarbe, coquelicot et gingembre (ou autre) et disposez les fraises. Parsemez de menthe fraîche ciselée et décorez le contour du cheesecake de macarons.

Verdict : Moi qui ai toujours eu peur d’être déçue du résultat à cause de la présence de fromage frais à tartiner, me voilà satisfaite de ce premier cheesecake sucré. D’ailleurs, je ne suis pas la seule à en être satisfaite ! ;)
Aucun arrière-goût de fromage mais un merveilleux goût de citron accompagnant parfaitement bien les fraises. Tout cela, sur une base bien croustillante grâce au muesli.

Conseils
- Que du fromage blanc ? Il est possible de n’utiliser que du fromage blanc dans la recette de base de la crème, cependant il sera peut-être utile d’ajouter 2cs (voire 3 au grand maximum) de farine ou de maïzena.
- Pas de purée d’amandes
? vous pouvez la faire vous-même comme je l’ai fait ou alors vous pouvez la remplacer par de la purée de noisettes ou autre ou bien par du beurre.

- Muesli :
Vous pouvez le remplacer en totalité par des biscuits sablés au chocolat ou par des biscuits secs type sablés, spéculoos, digestive biscuits, petits beurre…

cupcakequeenlogocopie.jpg Cette recette a remporté le 1er prix d’un concours de cuisine sur le thème des fraises.

Une autre recette de cheesecake ?
cheesecakecocomangue.jpg Cheesecake noix de coco et mangue anisée

 



Confiture fraises-menthe à l’orientale

Après la confiture de fraises, rhubarbe, coquelicot et gingembre, voici la confiture réalisée avec les fraises restantes. Elle est excellente !
Fraîcheur garantie !

 

confiturefraisementheorientale.jpg


Ingrédients (pour 2 à 3 pots de confiture)
1kg de fraises
125g de fructose ou 250g de sucre
1cs de sirop de thé à la menthe
1cs de menthe fraîche ciselée
1cs de jus de citron
2 à 3g d’agar-agar* (facultatif)

Préparation
Nettoyez les fraises, équeutez-les, coupez-les en morceaux et déposez-les dans une casserole ou dans la MAP (machine à pain) au programme confiture.
Pesez le sucre et versez-le sur les fraises avec le jus de citron.
Ajoutez le sirop de thé à la menthe.
Portez le tout à ébullition, ajoutez l’agar-agar
si vous l’utilisez et la menthe fraîche ciselée et laissez cuire encore 5 à 10 minutes après ébullition (ou laissez faire la MAP).
Ecumez et mettez en pots.
Pour une meilleure conservation, retournez les pots.

*Si vous voulez ajoutez un gélifiant, ajoutez 2 à 3g d’agar-agar (ou 1 sachet de Vitpris). Pour ce dernier, prenez 2cs de sucre, ajoutez-les au sachet de Vitpris et incorporez-le aux fraises puis ajoutez le reste de sucre.

Cette confiture comme toutes les confitures contenant très peu de sucre doit être conservée au réfrigérateur pas plus d’un mois voire un mois et demi non entamée ou 15 jours à 3 semaines une fois entamée.

D’autres confitures de fruits rouges ?
Confiture de fraises au coquelicot
Confiture de fraises, rose & violette
Confiture de fraises, rhubarbe, coquelicot et gingembre
Confiture framboises myrtilles
Confiture de framboises, myrtilles, lychees, eau de rose et fleur d’oranger
Confiture framboises pistaches

D’autres confitures (agrumes, exotique, figues, mirabelles, prunes, marrons) ? C’est ici.

 



Confiture de fraise, rhubarbe, coquelicot et gingembre

Quand j’ai vu la confiture fraise rhubarbe gingembre de Clem, j’ai tout de suite eu envie d’en faire une en la mariant au coquelicot (plus un peu de jus de citron) en plus du gingembre de Clem !
La rhubarbe et les fraises étant de sorties, c’est le moment idéal pour réaliser cette savoureuse confiture printanière (Enfin le printemps ! ).

confiturefraiserhubarbegingembrecoquelicot.jpg

 

Ingrédients (pour 3 pots à confiture environ)
500g de rhubarbe
500g de fraises
1cs de sirop de coquelicot
1cm de racine de gingembre frais
200g de sirop d’agave (ou moitié sirop d’agave, moitié fructose en poudre)*
1cs de jus de citron
1 à 2g d’agar-agar (facultatif en ce qui me concerne)

 

Préparation
Lavez et équeutez les fraises, coupez-les en deux ou trois morceaux.
Epluchez la rhubarbe, coupez-la en tronçons de 2 cm de long.
Epluchez le gingembre et râpez-le.
Mélangez les fruits avec le sirop d’agave (et le fructose en poudre) et mettez le tout dans une cocotte en fonte ou une casserole à fond épais (ou laissez faire votre MAP au programme confiture).
Faites cuire à petite ébullition 10 minutes à couvert puis ôtez le couvercle et laissez cuire 20 minutes supplémentaires.
Ajoutez l’agar-agar en pluie si vous l’utilisez, mélangez bien puis portez à ébullition et laissez cuire 3 à 5 minutes.
Versez dans des bocaux stérilisés, refermez-les et retournez-les.
Laissez refroidir puis conservez au réfrigérateur.

Cette confiture comme toutes les confitures contenant très peu de sucre doit être conservée au réfrigérateur pas plus d’un mois voire un mois et demi non entamée ou 15 jours à 3 semaines une fois entamée.

* Si vous voulez la conserver plus longtemps (une saison, soit pour passer l’hiver), mettez 250g de fructose (ou 500g de sucre) ou moitié-moitié voire un peu plus selon vos goûts.
D’autres confitures de fruits rouges ?
Confiture de fraises au coquelicot
Confiture fraises-menthe à l’orientale
Confiture de fraises, rose & violette
Confiture framboises myrtilles
Confiture de framboises, myrtilles, lychees, eau de rose et fleur d’oranger
Confiture framboises pistaches

D’autres confitures (agrumes, exotique, figues, mirabelles, prunes, marrons) ? C’est ici.


Avec cette recette, je participe au légume vedette « La rhubarbe » chez Cuisine plurielle

legumevedettelogo.jpg



Mille-feuilles à la mangue vanillée, crème glacée à la noix de coco, citron et sauce au chocolat

Un mille-feuilles à tomber à la renverse pour les fans d’exotisme !

millefeuillesmanguecococitronchocolat.jpg

 

Ingrédients (pour 4 personnes)
2 mangues
1 gousse de vanille
2 à 3cs de lemon curd maison
Crème glacée à la noix de coco maison (8 boules environ)

Le mille-feuilles
300g de pâte feuilletée maison (ou du commerce)

1cs rase de sucre (de canne pour moi)

Sauce au chocolat
100g de chocolat noir
150ml de crème liquide (ou moitié crème, moitié lait)

Préparation
Le mille-feuilles
1. Etalez la pâte feuilletée sur 3mm d’épaisseur. Posez-la sur une plaque recouverte de papier cuisson. Piquez la pâte partout. Laissez reposer 1 heure à température ambiante ou plus longtemps au réfrigérateur
(je ne la laisse reposer qu’1/2 heure).
2. Recouvrez la pâte de papier sulfurisée puis d’une seconde plaque à four. Faites cuire à 180°C pendant 35 minutes (je l’ai faite cuire 25 à 30 minutes).
Sortez-la du four et augmentez la température à 220°C.
Retirer la plaque à four qui se trouve sur le dessus de la pâte ainsi que le papier sulfurisé et retournez la pâte feuilletée pour avoir le côté le plus lisse sur le dessus.
3. Saupoudrez de sucre et faites cuire 7 à 8 minutes à 220°C jusqu’à ce que le sucre fonde et caramélise.
4. Sortez la pâte feuilletée du four et laissez refroidir.

Les mangues
Epluchez les mangues et coupez-les en lamelles.
Fendez la gousse de vanille en 2 et réservez ces grains.
Disposez les mangues sur une assiette et imprégnez-les des grains de vanille. Réservez au frais.

La sauce au chocolat
Faites fondre le chocolat avec la crème. Vous pouvez également ajouter une noix de beurre ou 1cc d’huile à la fin.

Le dressage
1. Coupez la pâte feuilletée en 12 rectangles (3 rectangles par mille-feuilles).
2. Sur un rectangle de pâte feuilletée, disposez les lamelles de mangues vanillées.
3. Recouvrez d’un second rectangle de pâte feuilletée que vous garnirez d’un peu de lemon curd et de 2 boules de crème glacée à la noix de coco.
4. Disposez enfin le dernier rectangle de pâte feuilletée que vous décorerez de sauce au chocolat et de noix de coco râpée.

D’autres recettes de millefeuilles ? C’est ici :
Mille-feuilles traditionnel
Mille-feuilles au café et au chocolat



Crème glacée à la noix de coco

La crème glacée à la noix de coco quel bonheur ! Mon parfum de glace préféré depuis une petite quinzaine d’années (ça ne me rajeunit pas tout ça ! ;) ).
Il n’est pas facile de trouver la recette parfaite pour élaborer sa propre crème glacée à la noix de coco mais avec cette recette à base de lait concentré comme le font les traditionalistes dans les îles, c’est parfait !
Personnellement,
j’ai effectué quelques modifications, comme l’ajout de noix de coco et la suppression de la cannelle, à cette recette trouvée chez Clémence.

 

glacecoco.jpg

 

Ingrédients
1 boîte de lait de coco (400g)

1 boîte de lait concentré non sucré (415g) (ou sucré pour les traditionalistes mais dans ce cas, n’ajoutez pas le sucre).
2cs de fructose ou 4 cs de sucre (ce qui équivaut à environ 80g de sucre mais rien ne vous empêche d’en mettre plus selon vos goûts ;)
Le zeste d’1/4 de citron vert
5 cs de noix de coco râpée (4 cs dans la recette originale)

Préparation
1. Mettez les boîtes de lait au réfrigérateur quelques heures.

2. Dans un saladier, mélangez le sucre, la cannelle si vous en mettez, le 1/4 de zeste de citron vert et la noix de coco râpée.

3. Mélangez le tout et faites turbiner ou faites prendre en sorbetière.
Au bout de 20 à 25 minutes, c’était prêt pour moi mais pour Clémence, il lui a fallu 45 minutes (tout dépend donc de votre appareil).

Conseil
:
- Vous pouvez, comme dans la recette originale, ajouter
1cc de cannelle (personnellement, je n’en mets pas car nous ne sommes pas fans de cannelle, enfin…surtout Monsieur ! )

- Pour une glace onctueuse, préférez le lait concentré sucré, celui-ci étant plus gras que le lait concentré non sucré. Personnellement nous l’avons trouvé trop sucrée avec mais en réduisant la quantité, cela devrait sûrement faire l’affaire.
Ajoutez-y éventuellement un stabilisateur de glace si vous en avez l’habitude mais cela est facultatif, c’est selon vos préférences.

Résultat : On retrouve le merveilleux goût de la noix de coco, l’onctuosité de la glace (dû au lait concentré qui permet de réaliser de nombreuses glaces sans pour autant utiliser de crème anglaise) et une légère saveur acidulée comme j’aime grâce aux zestes de citron vert.

 

Voici quelques liens vers d’autres recettes semblables :
http://passionculinaire.canalblog.com/archives/2008/09/12/10495556.html
http://carissan.pagesperso-orange.fr/patrick/Bonne_recette_des_Antilles.htm#Glace%20%C3%A0%20la%20noix%20de%20coco
http://www.papynou-guadeloupe.com/172.html

 

Une idée de dessert avec cette glace ?
millefeuillesmanguecococitronchocolat.jpg
Mille-feuilles à la mangue vanillée, crème glacée à la noix de coco, citron et sauce chocolat

 



Glace à la vanille (de Gaston Lenôtre)

Voici la recette de la délicieuse glace à la vanille de Monsieur Lenôtre. Une vraie merveille même si la photo n’est pas flatteuse !

glacevanille.jpg

Glace à la vanille (de Gaston Lenôtre) dans Glace vanille glace-vanille-pecan-caramel-salé-224x300

Recette ici ;)


Ingrédients

50cl de lait
(entier c’est mieux)

1 gousse de vanille (bourbon pour moi et en provenance directe de Madagascar ! Merci Juliette et Pascale ! )
6 jaunes d’oeufs
150 g de sucre (je mets seulement 100g de sucre de canne ou 50g de fructose)
25cl de crème fleurette entière

Préparation
Procédez comme pour une crème anglaise :
1. Faites bouillir le lait avec la vanille.

2. Dans une terrine, battez les jaunes d’oeufs avec le sucre puis versez peu à peu le lait bouillant dessus. Mélangez puis recuire le tout dans une casserole propre sans cesser de remuer. La crème doit épaissir peu à peu et doit napper le dos de la cuillère.
Attention, elle ne doit pas bouillir !!! Elle serait ratée ! Au cas où cela arrivait, passez-la quelques minutes au mixer puis à la passoire.
Si vous possédez un thermomètre, éteignez le feu à 85°C.

3. Hors du feu, incorporez la crème fleurette.

4. Passez au chinois (ou à la passoire) afin d’éliminer les éventuels germes de jaunes d’oeufs.

5. Laissez refroidir (quelques minutes ou même toute une nuit, ce que j’ai fait) et turbinez ou mettez cette crème en sorbetière pendant 20 à 30 minutes.
A sa sortie, la glace serait très souple, il convient donc de la mettre dans un bac et de la réserver au congélateur quelques heures afin qu’elle durcisse (mais ce n’est pas obligatoire, elle est très bonne même comme ça ! ).

Conseils
Stabilisateur : Je n’ai pas utilisé de stabilisateur mais si vous préférez, mettez-en, votre glace sera plus moelleuse à la sortie du congélateur.
Si comme moi, vous n’en mettez pas, gardez votre bac à température ambiante 10 à 15 minutes avant de servir ou 30 minutes avant si vous le mettez au réfrigérateur.

Sans crème fleurette : Il est tout à fait possible de faire une glace à la vanille en utilisant seulement une crème anglaise, donc sans y ajouter de crème fleurette. Elle sera toute aussi délicieuse mais un tout petit peu moins onctueuse.

Variantes : à la fin de la prise en sorbetière, vous pouvez ajouter à la glace du pralin, des copeaux de chocolat ou des fruits secs. Un délice !

 

Que faire avec les blancs d’oeufs restants : des macarons, des macarons de Nancy, des rochers congolais, une mousse au chocolat légère, des financiers, des fleurs aux amandes, des croissants aux amandes, un moelleux au chocolat sans jaunes, des madeleines au chocolat-noisette sans jaunes, des meringues, des îles flottantes…



Purée de noisettes et purée d’amandes complètes & pâte de pistaches

Voici comment réaliser soi-même sa purée de noisettes et sa purée d’amandes complètes (ou non). C’est très simple même si ça demande un peu de temps (surtout pour votre robot ! ).

 

puredenoisettesetpuredamandescompltes.jpg
Purée de noisettes au premier plan et purée d’amandes complètes à l’arrière plan

Ingrédients (pour 1 pot de confiture)
400g de noisettes ou d’amandes non émondées (ou émondées si vous voulez de purée d’amandes blanche)

Préparation

1. Faites chauffer votre poêle (ou allumez le four). Versez les noisettes ou les amandes et faites-les colorer en remuant de temps en temps.
Lorsqu’elles sont colorées (au bout de 5 minutes environ), retirez la poêle du feu et versez les amandes ou les noisettes dans un bol. Vous pouvez également le faire dans votre four.

2. Laissez-les tiédir puis mettez-les dans le bol de votre robot mixeur et mixez jusqu’à obtention d’une purée en rajoutant, si nécessaire un peu d’huile (attention ! Si votre robot n’est pas performant, laissez-le reposer assez souvent pour éviter la surchauffe).

3. Mettez en pot et conservez à température ambiante, à l’abri de la lumière (certains les conservent au réfrigérateur mais le souci est qu’elles durcissent. Ma cuisine étant assez fraîche, je les conserve dans un placard).

Conseil : Vous pouvez utiliser de la poudre d’amandes ou de noisettes si vous n’avez que ça dans vos placards ;)

Pâte de pistaches

Purée de noisettes et purée d'amandes complètes & pâte de pistaches dans Purees de noisettes et d amandes p%C3%A2te-de-pistaches-225x300

Pâte de pistaches

Ingrédients
500g de pistaches vertes non salées (torréfiées, c’est mieux ! )
Huile d’amandon ou de pistache (ou d’huile neutre) (seulement si vos pistaches ne regorgent pas assez d’huile)
1/2 cc d’extrait d’amandes amères ou du sirop d’orgeat
Un peu d’eau ou de sirop (eau + sucre bouilli) (facultatif)
100g de sucre ou moins (facultatif)

Préparation

Procédez exactement comme pour la purée d’amandes et de noisettes mais en ajoutant l’extrait d’amandes amères et éventuellement le sucre puis petit à petit, l’huile si la pâte a du mal à se former.
Si vous trouvez que votre pâte est compacte, ajoutez un peu d’eau ou de sirop de sucre (très peu, environ 50ml) jusqu’à obtenir une pâte souple mais non liquide (voir la photo).

Conseil : Vous pouvez utiliser de la poudre de pistaches si vous n’avez que ça dans vos placards ;)

 

 

Des oléagineux à la purée (étapes)

Quand vous broyez vos noisettes, vos amandes ou vos pistaches, vous obtenez une poudre. Continuez donc à mixer et au bout de 20 minutes environ, vous obtenez une pâte assez compacte. Vous vous dites : « Mais c’est trop épais ça ! « .
Mixez à nouveau pendant plusieurs minutes (environ 10 minutes) et vous verrez que cette pâte s’assouplira jusqu’à se transformer en purée.
Voilà vos propres purées de noisettes et d’amandes, c’est sympa ! Et puis…deux fois moins cher que celle du commerce ! 

Conseils : Veillez à arrêter assez souvent votre robot pour racler les bords (la poudre a tendance à remonter sur les bords) mais également pour éviter la surchauffe du moteur.

Si vous trouvez que votre purée est encore un peu trop épaisse, rajoutez 1 à 2 cs d’huile (de noisettes, de noix, de pistaches ou même de tournesol). Cela dépend de la qualité des noisettes ou des amandes. Certaines ne contiennent pas assez d’huile.

Les purées d’oléagineux se conservent assez longtemps (je garde les miennes plus d’un mois, elles sont excellentes et même meilleures avec le temps je trouve). 

Les purées d’amandes et de noisettes s’utilisent dans de nombreuses recettes notamment en remplacement ou en complément du beurre.

Vous trouverez quelques recettes sur ce blog en faisant une recherche dans la colonne de droite. (Je ferai le lien vers ces recettes très bientôt).

 



12

Les Recettes "sans" de P'ti... |
sion |
lesrecettesdemaxtokenda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les petites recettes de Missti
| Spécialités portugaises
| Nourritures Terrestres